Arrêter ça et passer à  autre chose...

Pour parler de tout et de rien...

Modérateur : Notre fabuleuse équipe de modération


Topic author
REDDALB
Ondiniste confirmé
Messages : 112
Inscription : 31 août 2008, 22:39
Localisation : Compte supprimé
Gender : Male

Arrêter ça et passer à  autre chose...

Messagepar REDDALB » 25 oct. 2014, 01:27

... c'est méga difficile! Surtout quand on n'a rien connu d'autre de jouissif à  part l'ondinisme. Mais c'est mon défi actuel. Donc avant de partir, laissez moi vous expliquer comment j'ai découvert ce fantasme...

Moi c'est Reddalb (bladder à  l'envers), inactif sur le forum depuis des années, et pourtant...

Je me suis inscrit à  18 ans. Je me souviens, c'était encore Mr Tristan l'admin! ça date! Bien entendu, j'avais "lurké" en toute illégalité pendant 1 an ou 2 auparavant, comme beaucoup de gens du reste. Mes fantasmes dans la vie? Je n'en sais rien... J'ai découvert ce fantasme trop vite, c'est sûr. Peut être même à  l'école, à  l'époque où la conspiration féminine "écolières - maîtresses d'école - petites voisines etc." a commencé à  me prendre de haut. Là  j'ai 24 ans, je n'ai pas de soeur, pas de cousines du même âge, jamais eu d'amies de longue date, fils unique dans une famille de solitaires , je suis le plus jeune de ma famille il n'y a jamais eu d'autres naissances après moi :!: , et ces créatures que je ne connais pas m'ont toujours fait peur. Ce fantasme a commencé par une révélation: quand je me prenais un vent, une remarque désobligeante, une gifle, ou toute autre forme de domination de la part d'une fille, l'imaginer se faire pipi dessus (ou se faire "N°2" dessus, voire "N°3") c'était comme "l'humilieuse humiliée", ça a toujours été la manière la plus jouissive pour moi de ressentir mes "agresseuses" agressées; si les filles peuvent frapper un mec mais pas l'inverse, il fallait trouver autre chose. Je rappelle que je suis fils unique d'une famille de solitaires sans filles et où on ne parle pas de relations humaines, vous comprenez donc que je connecte la survie à  chaque fois que je vois une fille, comme l'antilope voyant le lion. Je n'ai aucune notion de ce qu'est la galanterie, l'intuition féminine, l'instinct maternel ou ce genre de mots, pour moi cela fait juste partie d'une "stratégie de domination féministe post-1968" qui vient de je ne sais où. Pour vous dire, je me sens encore agressé aujourd'hui par beaucoup de femmes, le "truc" agressif étant en général soit le ton de la voix, soit le maquillage des yeux, soit la bouche (sourire = dents = morsure). Par ex. les voix dans les vidéos omorashi japonaises il n'y a pas de problème, par contre certaines vidéos américaines genre IN2P ou B2B il faut que je coupe le son pour les apprécier. Là  vous voyez le monde avec ma vision du monde... c'est flippant n'est-ce pas?

Je suis surpris de voir à  quel point tout le monde sur ce forum aime parler de ce fantasme, aime les filles qui se lâchent dans les vidéos, ou aiment simplement parler de sexe. Je suis surpris de voir des gens pratiquer ou regarder le pipiculotte par amour. Alors que chez moi, j'ai toujours regardé ces vidéos par haine! Une fille un peu "bourge" me prenait la tête ? Hop, je me matais un Bound2Burst en rentrant. J'aime pas le look d'une fille que je croise dans la rue ? Hop, un PublicPissGirl. Une prof trop sévère au collège ? Et hop, une vidéo omorashi japonaise. Toutes les filles me prennent de haut? Bah... 1 ou 2 vidéos uro ou scato par jour, ça me calmera sans doute! Ma vie était devenue saine ( :evil: façon de parler :twisted: ), j'avais trouvé un moyen d'humilier celles qui m'humiliaient, et en plus ça reste "soft" (je suis un non-violent à  2000%, je ne supporte pas les vidéos de porn hard ou les trucs BDSM). J'ai peu pratiqué ce fantasme moi même (je n'ose pas dire "jamais"), mais j'ai joui de toutes ces vidéos, tout en gardant ce secret, voire même cette honte, d'avoir une sexualité un peu déviante et de rester totalement "opaque" dans les discussions sur ce sujet.

Et petit à  petit, je me suis dit qu'il y avait un problème. 2 à  3 "séances vidéo" par jour en moyenne (en 2007-2008!), ça faisait trop. Des sites comme Orroz.net proposent le sevrage, donc l'arrêt total de la consommation pour les accros au "porno" (si j'ose appeler ça du porno), mais ma petite voix me disait plutôt de diminuer progressivement la dose. C'est en quittant ma famille, en allant vivre en colocation, en rencontrant de nouvelles têtes, de nouveaux amis, que j'ai pu drastiquement diminuer la dose, en 2012 je ne regardais plus qu'une à  deux fois par semaine. Tout ça m'a permis de faire de nouvelles activités, de m'intéresser à  de nouveaux sujets dans la vie, et de vraiment trouver ma voie. J'ai même fait de l'humanitaire pendant presque 4 mois, période pendant laquelle je n'ai regardé aucune vidéo d'ondinisme, mon plus long record ! (dans le pays ou j'étais, les filles étaient différentes des Européennes et ne m'inspiraient pas le désir d'humiliation, j'étais en confiance avec elles). Aujourd'hui encore je suis (du verbe suivre) ce chemin, et je ne regarde que très rarement des vidéos d'ondinisme, ou alors par pure nostalgie. Les contacts féminins durant mon séjour humanitaire avec de "vraies femmes" (qui jouent un rôle de femme, pas un rôle de princesse comme les filles de chez nous) m'ont beaucoup aidé, j'ai pu rencontrer des filles de mon pays qui sont vraiment adorables, des perles rares! ça m'a aidé à  faire une croix sur les "créatures impures" du début de ma vie, et donc mon désir de "souiller" ces femmes, qu'il me fallait maîtriser en regardant des vidéos d'ondinisme, est en train de disparaître, il est temps de passer à  autre chose.

Mais passer à  quoi? Je n'ai jamais rien connu d'autre de ma vie. Même dans les périodes où je me satisfaisais sans vidéos d'ondinisme, c'était toujours là  dans un coin de ma tête. Je n'ai jamais eu de pulsion sexuelle par amour, seulement par inhibition de la haine. En fait je n'ai eu qu'une seule véritable "expérience", durant mon séjour dans le quart-monde en plus, une expérience désastreuse (c'était chaud au départ mais... les conditions d'hygiène dans ces pays, a ïe! et maintenant je vais croire comme un c*n que c'est pareil avec toutes les femmes ! ) Mais je sens des énergies nouvelles, je suis déjà  plus à  l'aise qu'avant dans les relations humaines, merci au voyage humanitaire d'ailleurs. J'ai réparé la survie (le 1er chakra comme certains disent), là  il faut que je répare la sexualité (le 2e). Même si mon aversion est moins forte qu'avant, il y a encore beaucoup de filles (en tout cas 1 fille sur 2 que je croise dans la rue) face à  qui je passe encore en mode survie, donc en mode "alerte agresseuse en face de moi".

Je sais que certains d'entre vous êtes heureux avec votre fantasme, moi non je suis en train de passer à  autre chose. J'ai quitté l'Enfer de mon enfance, je suis de retour à  la surface! Mais je suis un peu perdu, je suis sûr que les femmes de mon entourage ressentent le "problème" que j'ai envers elles, et comme je sais qu'il y a une ouverture d'esprit et un bon dialogue sur ce fofo, je poste mon expérience ici. Sans but particulier, si ce n'est de dire que mon but définitif est de passer à  autre chose que ce fantasme.

Peut être que quelqu'un aura des conseils perso à  me donner (SVP les filles, pas besoin de conseils médicaux genre "asile psychiatrique et voir un psy", j'ai déjà  donné). Ou peut être que des gens se reconnaitront dans mon histoire, je ne sais pas ?? En tout cas je passerai encore lire vos réponses.

Bon weekend et bonne suite à  tous! REDDALB :)
0

Avatar de l’utilisateur

pipiculotte84
Expert ondiniste
Messages : 373
Inscription : 13 oct. 2009, 15:59
Localisation : Paris
x 70
x 60
Gender : Male

Messagepar pipiculotte84 » 25 oct. 2014, 22:04

Ton post m'intéresse énormément, car il me fait comprendre pas mal de choses, et en particulier cet intérêt pour la "desperation".

Cela est complètement à  l'opposé de ce que je suis, de ce que j'aime, de ce qui m'excite.
Pour moi, l'ondinisme et le fait de mouiller sa culotte et souiller ses vêtements est jouissif parce que transgressif, et je ne le conçois pas une seconde comme lié à  la "desperation" et à  l'humiliation ; il s'agit plutôt du plaisir de faire quelque chose d'interdit, qui ne "se fait pas", qui ne fait de mal à  personne, de faire une bêtise, de préférence à  deux.
Lorsque j'ai eu le plaisir de jouer ainsi à  deux, il s'agissait du plaisir partagé de se mal conduire, de faire des conneries pas propres, de se lancer des défis, de sortir à  deux avec nos culottes mouillées dans nos jeans, de se dire l'un à  l'autre : tu n'oseras pas refaire dans ta culotte là , dans la rue… de jauger les dégâts en rentrant, etc. de faire les sales mômes.

Si on ajoute à  cela que la chaleur et l'humidité vont assez bien de pair avec le sexe et le plaisir, on imagine ce qu'il peut y avoir de jouissif à  se faire caresser dans son slip mouillé et chaud, de rentrer la main dans la culotte trempée de sa copine, de recevoir son jet dans la main, sur le corps, de le lui rendre…

Pour moi tout cela se conçoit dans la plus complète complicité, et dans l'égalité, à  l'exclusion de toute humiliation.

D'ailleurs, je n'aime pas les vidéos "pro" à  thème. J'aime trouver, parfois, dans les forums, des gens qui s'amusent aussi, comme moi, et tout particulièrement des couples quand ils racontent leurs jeux et plaisirs complices (ce qui est très rare).
1
pipiculotte un jour, pipiculotte toujours !

Avatar de l’utilisateur

boxer.humide
Maître ondiniste
Messages : 662
Inscription : 22 août 2014, 18:55
Localisation : Occitanie (12)
Prés : Ma présentation
x 12
x 50
Gender : Male

Messagepar boxer.humide » 26 oct. 2014, 11:07

@ REDDALB, merci pour l'honnêteté de ton témoignage, c'est plutôt rare sur un forum. Toute tranche de vie est bonne à  entendre pour nous donner de nouvelles pièces pour notre puzzle de notre personnalité propre.

Je ne parlerais uniquement, en ce qui me concerne, du fait d'être addict aux site internet liées aux pipi culotte ou à  la sexualité en général. J'ai eu des périodes où j'ai été très accro. Au point où mon but dans la journée c'était de finir mon travail et de retrouver mon clavier et mes sites favoris. Je n'avais pas coupé totalement mes liens avec le monde réel et extérieur au net mais je n'en étais pas loin.
J'ai eu des déclics qui ont fait qu'après certaines rencontres j'ai arrêté du jour au lendemain d'aller sur le net. J'ai supprimer tous mes comptes et autres adresses mails dédiées à  cela. J'ai pu par moment tenir plusieurs années. Mais tôt au tard, je fini par revenir.

Heureusement, à  chaque fois je progresse un peu plus dans la connaissance de mes désirs réels et je suis de moins en moins addict. Je pense trouver de plus en plus mon équilibre et je recherche de moins en moins le simple visionnage de photos ou vidéo. Ce que je recherche c'est l'échange et vivre de nouvelles situations avec d'autres.

Je te souhaite de trouver ta voie REDDALB et te souhaite de trouver le bonheur.

@ pipiculotte84, je suis content que tu ais pu vivre ce bonheur de l'ondinisme à  deux. J'ai vécu cela, et c'est vraiment beau à  vivre. Et effectivement cela n'est possible que quand les deux personnes apprécient cela. Sinon le plaisir est bien moindre à  vire.
0
Partager les joies de ce plaisir humide à l'écrit afin de connaître le bonheur de son partage à deux. Merci aux travailleurs de l'ombre pour la mise à disposition de ce forum


Yannis
Ondiniste initié
Messages : 58
Inscription : 30 sept. 2014, 13:48
Localisation : France
Gender : Male

Messagepar Yannis » 29 oct. 2014, 10:06

Je me retrouve totalement dans le message de pipiculotte84. C'est également comme ça que je conçois le plaisir uro.
Du coup, je comprends aussi le point de vu de REDDALB.
Merci pour ce témoignage.
En effet si tu juges qu'il y a un côté malsain de les causes et ta pratique de l'uro, tu as raison de t'en éloigner.
Je te souhaite le meilleur pour avoir une sexualité épanouie et dans laquelle tu te retrouvera pleinement.
0
"Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse"

Discutons aussi en mp si vous voulez.


Topic author
REDDALB
Ondiniste confirmé
Messages : 112
Inscription : 31 août 2008, 22:39
Localisation : Compte supprimé
Gender : Male

Messagepar REDDALB » 17 nov. 2014, 19:08

Je suis revenu voir vos réponses! Boxer.humide, ta réponse est intéressante, dans le sens où les périodes où l'on arrête sont propices à  l'apparition de nouvelles choses, de nouvelles situations. Alors on peut découvrir d'autres fantasmes, d'autres jouissances, qui font qu'on est moins accro (dans le sens "accroché" vraiment) à  une seule pratique. Là  ça fait 1 mois bientôt que je n'ai pas regardé de sites, vidéos ou images quels qu'ils soient, c'est presque un record (hors périodes spéciales, longs voyages etc.) ! Et j'arrive à  avoir des relations déjà  10'000 fois plus saines et plus avenantes avec les rares personnes féminines de mon entourage au quotidien. Voilà  c'était le commentaire positif, donc avis aux amateurs de "cures de désintox' " ( :lol: façon de parler ), si vous pensez que c'est le moment faites-le n'hésitez pas !

Alors bonne suite à  tous, je ne vais pas supprimer mon compte car comme l'a dit Boxer.humide... "tôt ou tard je finirai par revenir!" Mais quand j'aurai chassé le Malin (nyahahark :twisted: ) et que j'aurai un meilleur esprit! :)

Reddalb
(ou à  l'envers: bladder => vessie en anglais)
0

Avatar de l’utilisateur

Dlavad
Ondiniste novice
Messages : 7
Inscription : 03 févr. 2015, 12:41
Localisation : Hérault
Gender : Male

Messagepar Dlavad » 12 févr. 2015, 21:17

Bravo pour ta franchise et le chemin parcouru, tu as du beaucoup "travailler" pour passer d'une vision manichéenne de la différence des sexes à  quelque chose de plus en plus nuancé et ouvert à  l'autre.
La justesse et la franchise de ton témoignage me touche au vif, je crois que je pensais les choses d'une façon similaire quand j'étais enfant puis ado, maladroit avec ce corps qui change, ces pulsions frustrées, j'ai d'abord chéri ces fantasmes par haine des "méchantes filles qui font rien qu'à  m'embêter, se moquer",
au début c'était un exutoire à  ma haine, à  l'adolescence j'ai essayé de me retenir au max et de me faire dessus, à  partir de ce moment je ne pouvais plus rester étranger, impassible à  la souffrance que j'aurais aimé faire subir aux filles.
Un gros lot de culpabilité associée à  ces pratiques et fantasmes m'envahit bientôt, me plongeant dans des abysses d'angoisse et de questionnement moraux.

Heureusement la vie m'a permis de rencontrer des nanas géniales qui ont rendu obsolète ma représentation archa ïque d'un genre qui persécuterai l'autre et m'ont ouvert aux nuances du désir de l'autre : aimer, désirer et accepter de recevoir l'amour, le désir de l'autre si différent qu'il puisse paraître c'est à  mes yeux (d'aujourd'hui) la condition sine qua none d'une vie amoureuse et sexuelle satisfaisante.

Sinon je suis aussi fils unique, j'ai eu longtemps peu de contacts avec l'autre sexe qui me foutait la pétoche disons le franchement, c'est pas étranger au fait que je me sente en empathie avec ton histoire justement !

J'aime toujours faire pipi dans mes vêtements de temps à  autre et mes fantasmes sont toujours bien vivaces bien qu'ils aient beaucoup changés sur le fond (la forme pas tellement),
je conçois la jou ïssance que peut ressentir une femme à  souffrir (desperation), éventuellement à  être humilié(e) (accident, pas trop mon truc).
Pour vraiment partager avec quelqu'un d'autre il ne faut pas avoir peur d'être troublé par sa différence et surtout le considérer comme un sujet plutôt qu'un objet interchangeable de la jou ïssance.
Du coup je regarde toujours des vidéos mais presque uniquement celles où une nana qui aime vraiment ça se met en scène et prends plaisir à  se retenir, se pisser dessus, se montrer aussi le coté voyeur me gêne .. Je ressens vite un malaise devant les vidéos "pros" où des bimbos jouent (très mal) la comédie et font ça uniquement pour le fric (c'est pas un jugement de valeur j'imagine que cet aspect puisse être jouissif aussi, mais c'est juste pas mon truc).

Du coup pour grossir le trait, ces dernières années je suis passé d'une position analogue à  celle de reddalb à  quelque chose de plus proche de pipiculotte84.
De l'Autre comme objet à  souiller à  l'Autre comme Autre Sujet (avec son désir, sa subjectivité propre, etc ..)

"Traite toujours autrui comme une fin et jamais seulement comme un moyen" Kant ;)
0

Avatar de l’utilisateur

pipiculotte84
Expert ondiniste
Messages : 373
Inscription : 13 oct. 2009, 15:59
Localisation : Paris
x 70
x 60
Gender : Male

Messagepar pipiculotte84 » 12 févr. 2015, 23:32

Dlavad, chapeau pour ton parcours, ta franchise et ta finesse.
0
pipiculotte un jour, pipiculotte toujours !


Topic author
REDDALB
Ondiniste confirmé
Messages : 112
Inscription : 31 août 2008, 22:39
Localisation : Compte supprimé
Gender : Male

Messagepar REDDALB » 14 févr. 2015, 23:53

Merci pour ce témoignage Dlavad, nous sommes sur la même longueur d'ondes ! Comme ce topic est encore actif je réponds :-)

Je ressens progressivement un changement, dans le sens où j'ai rencontré également des filles géniales qui me permettent moi aussi de sortir de cette vision... du moins quelques heures, car la Rue grouille encore de créatures démoniaques à  humilier! Toutefois, je trouve que c'est de moins en moins le cas, donc j'admets que c'est moi qui avais un souci et qui me suis "soigné" . fing En fait, vu que je suis plus à  l'aise avec ces quelques filles, je suis plus à  l'aise avec leur entourage direct, et aujourd'hui j'ai un grand réseau d'amis et de connaissances avec qui je peux vivre sans ressasser l'idée que le fantasme uro est une "soupape de décompression" anti stress, comme la fumée pour les fumeurs, l'alcool pour les buveurs etc. Contrairement à  Dlavad, je n'ai plus de plaisir à  pratiquer sur moi.

Alors que je voulais quitter ce fantasme vous vous demandez pourquoi JE REEESTE!!!! (questions... pour ...un ....champ...euh oops désolé hors-sujet :-) )

Bah déjà  parce qu'il y a une communauté sympa (et quelques bonnes vidéos, les meilleures que je regarde encore! ) et le dialogue est très ouvert ! et bien que je recherche aussi d'autres pratiques, je n'exclus pas de pratiquer l'uro un jour, une fois au moins pour le fun, SI l'occasion se présente. Mais l'amour et la tendresse me manquent bien plus qu'un fantasme non réalisé aujourd'hui, donc pour avoir un jour une chance, j'ai dû agir en conséquence!
0


philou14
Ondiniste novice
Messages : 1
Inscription : 09 janv. 2018, 13:12
Gender : None specified

Re:

Messagepar philou14 » 09 janv. 2018, 13:17

pipiculotte84 a écrit :Ton post m'intéresse énormément, car il me fait comprendre pas mal de choses, et en particulier cet intérêt pour la "desperation".

Cela est complètement à  l'opposé de ce que je suis, de ce que j'aime, de ce qui m'excite.
Pour moi, l'ondinisme et le fait de mouiller sa culotte et souiller ses vêtements est jouissif parce que transgressif, et je ne le conçois pas une seconde comme lié à  la "desperation" et à  l'humiliation expert SEO Paris ; il s'agit plutôt du plaisir de faire quelque chose d'interdit, qui ne "se fait pas", qui ne fait de mal à  personne, de faire une bêtise, de préférence à  deux.
Lorsque j'ai eu le plaisir de jouer ainsi à  deux, il s'agissait du plaisir partagé de se mal conduire, de faire des conneries pas propres, de se lancer des défis, de sortir à  deux avec nos culottes mouillées dans nos jeans, de se dire l'un à  l'autre : tu n'oseras pas refaire dans ta culotte là , dans la rue… de jauger les dégâts en rentrant, etc. de faire les sales mômes.

Si on ajoute à  cela que la chaleur et l'humidité vont assez bien de pair avec le sexe et le plaisir, on imagine ce qu'il peut y avoir de jouissif à  se faire caresser dans son slip mouillé et chaud, de rentrer la main dans la culotte trempée de sa copine, de recevoir son jet dans la main, sur le corps, de le lui rendre…

Pour moi tout cela se conçoit dans la plus complète complicité, et dans l'égalité, à  l'exclusion de toute humiliation.

D'ailleurs, je n'aime pas les vidéos "pro" à  thème. J'aime trouver, parfois, dans les forums, des gens qui s'amusent aussi, comme moi, et tout particulièrement des couples quand ils racontent leurs jeux et plaisirs complices (ce qui est très rare).

Tu as raison. Il faut toujours regarder vers l'avenir sans pour autant oublier le passé. Moi c'est ce que je fais et cela me réussit.
0


Revenir vers « Divers »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité