Etudiants en gynécologie-urologie AVANT internet ?

Ici tout le monde peut participer - même les invités…

Modérateur : Notre fabuleuse équipe de modération


Topic author
opo
Ondiniste initié
Messages : 29
Inscription : 21 déc. 2017, 10:32
x 13
Gender : None specified

Etudiants en gynécologie-urologie AVANT internet ?

Message par opo » 13 nov. 2019, 00:36

Bonjour,
Les garçons étudiants en urologie ou gynécologie ont besoin de connaitre l'aspect standard du jet de pipi féminin, pour leurs diagnostics.
Aujourd(hui ils ont l'embarras du choix dans le web. Mais autrefois ?
Supposez un ado d'une famille de garçons, pas de cousines, pas de petite voisine, ni tante, élevé dans un collège de garçons autrefois. Il arrivait à trouver des planches anatomiques décrivant la femme, mais certainement pas son jet ! Alors comment l'observer, plus tard ?
Demander à des étudiantes ? rares autrefois et peu motivées pour s'exhiber. En se mariant ? ça ne garantit pas que l'épouse accepte de tout montrer.
Je n'ose imaginer que l'université proposait ce genre de travaux pratiques, et même pas de vidéo existante avant les années 80. Quant aux professionnelles du sexe, c'est cher et pas remboursé.
Si un ancien médecin nous lit...
:-)

Avatar de l’utilisateur

Heloctre
Maître ondiniste
Messages : 599
Inscription : 24 avr. 2016, 19:29
x 114
x 123
Gender : None specified

Re: Etudiants en gynécologie-urologie AVANT internet ?

Message par Heloctre » 14 nov. 2019, 00:59

Bonsoir,

Je ne suis ni étudiant, ni expert et encore moins professeur en gynécologie/ urologie mais je vais apportez mon propre point de vue.
Déjà je pense tout simplement que dans le raisonnement de base sa ne va pas car tu te pose une question sur le passée en plaçant juste une situation d'aujourd'hui sur une époque antérieur.
Hors qui dit autre époque, dit autre éducation, autre mœurs, autre apprentissage...

Partons du postula que les gynécologue/urologue (d'avant internet) avez besoin de connaitre l'aspect standard du jet (ce qui semble déjà compliqué, je ne pense pas qu'il y est un "jet universelle", chaque personne est unique, y à pas de raison que ça change pour ce point là)

Déjà un garçon d'une famille de garçon (admettons), pas de cousines, pas de voisines, pas de tantes... Je suis désolé mais soit ton gars c'est Pierrick, ermite reconnu du département de la Creuse, un orphelin ou juste c'est impossible.
LOL se marié pour étudier le jet de sa femme :roll: A mille année lumière des priorités de l'époque, bien que l'idée n'est pas entièrement fausse, juste mal transcrite:

Les étudiantes ? Impossible qu'elle vienne montrer leurs anatomie ? Désolé mais si et certainement plus qu'on ne le crois car on fait avec les moyens de l'époque soit avec de vrai personne payer par les universités pour venir servir de pièce de musée vivante dans les salles de cours (de garçons) ou on va les étudier sous toutes les coutures. Des traitées et récits d'expériences vont être écrit au fur et à mesure de l'avancer du développement de cette branche de la médecine, peut être aussi des planches qui sait :mrgreen:

Enfin je ne vais pas faire tout les points sinon je suis pas sortit de l'auberge...
Ce serait bien d'avoir plusieurs avis pour croiser les idées, les visions, les sources aussi :wink:

@opo, désolé si j'ai casser ton trip, c'est pas mon intention, je donne juste mon point de vue en prenant du recul. :respect: :respect:


Topic author
opo
Ondiniste initié
Messages : 29
Inscription : 21 déc. 2017, 10:32
x 13
Gender : None specified

Re: Etudiants en gynécologie-urologie AVANT internet ?

Message par opo » 14 nov. 2019, 17:34

Bonjour tout le monde,
Au dela de mes maladresses je crois que vous avez compris l'idée principale. Pas la peine de rappeler que c'est vraiment invraisemblable aujourd'hui car j'ai bien écrit que je parle d'AVANT, disons voila 60 ans.
A la campagne, la famille faisait pipi en groupe, devant la porte, avant de tout barricader pour la nuit, mais en ville non ! Alors un collégien purement citadin n'aurait pu observer...
( Tous n'avaient pas de famille à la campagne ou dans un manoir comme l'écrit Baudelaire où, pré-ado, il revoit dans le parc une fillette qui accepte de lui montrer, car ils se promènent vessie pleine depuis un moment et n'auraient pu attendre.)
Pour les étudiants en médecine, il est vrai que s'ils font un travail d'infirmier au début, ils peuvent donner le bassin à une femme alitée mais ne sont pas censés rester pour admirer ça (quelle impolitesse). Ils peuvent convaincre une petite voisine de jouer au docteur (sans toucher) mais aujourd'hui on hurlerait à la pédophilie. Et supposons qu'en plus le gars soit homosexuel et ne drague pas de fille, il ferait mieux de changer d spécialité :-)
Il existe bien quelques vieux traités médicaux mais aucun n'aurait pu faire connaitre le sifflement de l'orifice féminin, entre autres.
Donc pas de réponse claire. Dommage de ne pas avoir l'avis d'un vieux médecin.

Avatar de l’utilisateur

SoaKing
Maître ondiniste suprême
Messages : 1126
Inscription : 28 déc. 2015, 16:22
Localisation : France
x 33
x 396
Gender : Male

Re: Etudiants en gynécologie-urologie AVANT internet ?

Message par SoaKing » 14 nov. 2019, 18:25

Il n'y avait pas internet ni de vidéos mais des livres (eh oui!).
Je ne connais rien à ce domaine médical mais je suis certain que les dessins étaient amplement suffisants. Il suffit d'un seul bouquin en plusieurs exemplaire (donc d'un seul "modèle") pour l'apprentissage de plusieurs étudiants. D'autant que les descriptions étaient sans doute plus poussées justement parce qu'il n'y avait que le dessin et le texte (la photographie aurait été indécente).

Et puis si on remonte un peu dans le temps, pas si loin que ça, les gens du commun se soulageaient très souvent en pleine rue sans que ça choque personne, il n'y avait pas d'hygiène comme maintenant (même pas d'égouts). Si on remonte jusqu'aux Romains c'était sans doute un peu différent, mais pour les classes populaires je pense que c'était assez semblable. L'urine était même récoltée pour pour les tanneurs, et pas uniquement dans l'Empire Romain d'ailleurs.